Accueil < Habitat < éco-lotissement en centre bourg de prunet

Aménagement d’un éco-lotissement à Prunet

Cliquer au centre de l'image pour lancer le diaporama

Nouvelles images pour les logements, à Prunet

Decouvrez dans le diaporama ci-dessus les nouvelles perspestives du projet de 6 logements à Prunet.

Cliquer au centre de l'image pour lancer le diaporama

Un éco lotissement en centre bourg de prunet, 15130

Au contraire des lotissements conventionnels, le projet proposé articule habitat, espace public et équipements publics. Le projet n’est pas une pièce autonome mais bien un lieu fédérateur qui s’efforce de créer un lien entre les fragments urbains de Prunet.

A l’articulation entre le centre historique, les abords de la salle polyvalente et le lotissement Delhostal situé en surplomb du site, la position du projet est stratégique et son image emblématique.

Les fondements du projet s’appuient sur la topographie du site en soulignant la géométrie singulière du lieu marquée par :
- une grande plateforme, vestige de l’aménagement d’un ancien terrain de football,
- des talus importants isolant la plateforme des espaces contigus, constituant ainsi des limites.

Le projet propose de construire "les limites", c'est-à-dire de remplacer les talus par des espaces habités. Autrement dit, le projet "architecture" les limites. Le projet devient une sorte de carrière métaphorique qui exposerait ses façades de schiste.

Les habitations et les garages prennent ainsi place en limite Nord et Ouest de la parcelle. Ils s’intègrent dans le talus qui marque les franges de l’ancien terrain de football. Partiellement enterrés au Nord, les logements s’ouvrent largement au Sud, vers le centre bourg de Prunet et les paysages lointains.

Plantée d’une prairie fleurie, la toiture des habitations crée un maillage végétal en continuité des jardins partagés proposés en amont, au Nord. Ainsi, l'impact visuel du projet est amoindri. Il est en outre très favorable aux pavillons existants du lotissement Delhostal, situé en surplomb du site, qui conserveront donc leurs vues et un bon ensoleillement de leurs façades.

Cette figure architecturale, simple, contemporaine, caractérisée par un effacement volontaire, permet en outre d’exploiter pleinement le potentiel bioclimatique d’un tel positionnement. Cette logique d’implantation préfigure aussi ce que pourrait être l’extension de l’école, en continuité de l’habitat proposé, exacerbant ainsi la figure proposée.

Dans une démarche de cohérence globale, le projet intègre effectivement dans la réflexion la possibilité d’extension de l’école municipale. Placés en cœur d’îlot, les espaces dédiés aux enfants seraient protégés des véhicules et se déclineraient sous plusieurs formes : requalification de la cour d’école, nouvelle aire de jeux, jardin pédagogique au Nord de l’école actuelle, verger le long des futurs bâtiments.

Construire les limites permet de conserver un grand vide au cœur du terrain. Ce vide est exploité pour fabriquer un espace public majeur du bourg constitué d’une esplanade minérale et de terrasses enherbées. A l’interface entre le centre bourg et les extensions pavillonnaires récentes, ce lieu ouvert communique directement avec les équipements et commerces du bourg : restaurant, école, mairie. Cet espace est conçu comme un lieu d’échanges et de rencontres entre habitants. Fonctionnellement, l’esplanade permet aussi de desservir les nouveaux logements. Même si ce n’est pas sa vocation première, l’esplanade peut être rendue accessible aux véhicules ponctuellement.

Les terrasses enherbées plongent vers une zone humide marquée par la présence de plantes aquatiques. Un cheminement piéton traverse ces terrasses et met en relation le centre bourg et plus particulièrement le restaurant avec l’esplanade minérale.

A l’interface entre l’esplanade et les logements se trouvent les jardins privatifs des habitations dont les limites sont plantées par des haies d’essences locales variées. Cette strate végétale se décline en dalles béton engazonnées au droit des garages. Ces espaces peuvent être appropriés par les habitants du quartier comme aire de bricolage ou aire de jeu éphémère.

Les lots libres sont projetés sur la plateforme de l’ancien terrain de football suivant une orientation Est/Ouest favorable à la création d’habitations individuelles avec double orientation. Leur implantation est proche du terrain naturel, évitant ainsi le recours à des fondations spécifiques.

Implantée parallèlement à la voie communale n°34, et en contre bas des garages enterrés, une seule voie est créée pour l’ensemble de l’opération. Elle dessert la totalité des garages et les stationnements « visiteurs » de l’opération ainsi que les lots libres. Cette voie de desserte est traitée en enrobé coloré et se prolonge par une aire de retournement pour les véhicules. Elle permet de contenir la voiture à l’extrémité Ouest du site, vers l’entrée de celui-ci et ménage ainsi des espaces pacifiés dans lesquels les enfants peuvent jouer et se déplacer sans danger.

Les continuités bâties formant les limites Ouest et Nord du site ménagent des passages piétons permettant un maillage entre le quartier nouvellement créé, les lotissements adjacents et le centre bourg.

Des jardins potagers prennent place à l’interface entre les logements créés et le lotissement Delhostal. Ils sont destinés principalement à l’usage des nouveaux résidents mais potentiellement également à d'autres familles désireuses de jardiner dans un espace de partage. Le positionnement stratégique des jardins à l'interaction de la voie de desserte, du lotissement en surplomb du site, et du nouveau quartier créé favorise les rencontres fortuites et les échanges entre les habitants de Prunet.

Ils pourront être complétés par un espace commun destiné au concept de jardin "incroyable comestible". Venu du Royaume- Uni, ce concept est placé sous le signe du partage. Il s’agit pour chacun de pouvoir planter ce qui lui plait et de pouvoir récolter le fruit de tous de manière gratuite et collaborative. Support de lien social et de rencontres, un tel espace participerait à la créativité de ce territoire. Ces jardins se prolongent en lisière de la limite de propriété au Nord par un alignement d'arbres fruitiers permettant la création d'un verger partagé.

En conclusion, le projet s’efforce de répondre à l’ensemble des enjeux énoncés par la commune de Prunet et de Logisens dans une logique globale qui excède largement la simple création de nouveaux logements.

Lieu :
Centre bourg, 15130 Prunet

Maître d’'ouvrage :
Logisens (logements locatifs et pavillons en accesions),
Mairie de Prunet (éco lotissement et garages)

Maître d’oeuvre :
- Atelier d’architecture Simon Teyssou
- SETERSO (bet structure)
- BREHAULT (bet fluides)
- AGNA (bet acoustique)

Responsable de projet :
Maxime Rodarie

Surfaces :
SHAB : 467.14 m²
SU : 522.1 m²

Calendrier :
Lauréat du concours, novembre 2013
Chantier en cours

Coût prévisionnel des travaux :
Habitations et garages : 648 255.38 € HT
Aménagements du lotissement : 228 945.43 € HT

Crédit images 3D :
Nicolas Lamouroux

Panneaux du concours :
Planche n°1

courrier@atelierarchitecture.fr
46 Avenue du 15 Septembre, 15290 Le Rouget
04 71 46 90 24