Accueil < Habitat < 51 logements, Landouge avenue de landouge, Limoges (87)

51 logements, Landouge avenue de landouge, Limoges

Cliquer au centre de l'image pour lancer le diaporama

Génèse du projet

Situation – Topographie - Vues
Le site est caractérisé par un dénivelé de 9 mètres entre le Nord et le Sud du terrain, qualité intrinsèque diminuant les éventuels effets de masque et dégageant des vues lointaines sur le paysage bocager de la vallée de l’Aurence, au sud de Landouge. Cette situation est très favorable à la mise en oeuvre de principes bioclimatiques. Le site est desservi par deux rues : la rue de Landouge au Nord et la rue Jean de Vienne au Sud. Habiter sur cette parcelle implique de se mailler avec le tissu existant et notamment avec la rue de Landouge, voie structurante du bourg le long de laquelle sont implantés les principaux services et commerces. La parcelle est en outre directement connectée au réseau de transports en commun limougeaud. La parcelle est bordée à l’Est par des objets construits bas et étalés (serres et maison de retraite) et à l’ouest par un tissu pavillonnaire dont les habitations se tournent vers le terrain. Le projet s’efforcera de maintenir les cônes de vues de ces habitations.

Aspect réglementaire
La parcelle se trouve à cheval sur deux zones urbaines du PLU différentes : UC au nord et UF au sud. L’implantation des futures constructions doit respecter une distance minimale de 3 mètres avec les limites séparatives. En zone UC, la hauteur de façade ne peut excéder 9 mètres dans la bande de construction restreinte. En zone UF, cette même hauteur est limitée à 7 mètres. Le projet s’appuiera sur ces différences de hauteur permises dans les deux zones pour initier une gradation du bâti du plus haut et dense au Nord (R+2), au plus bas et moins dense au Sud (R+1). Les règles du PLU seront strictement respectées notamment dans le rapport aux parcelles périphériques. En revanche, le projet s’appuiera sur l’article 6 du PLU (zone UC et UF) permettant de s’affranchir de certaines règles d’implantation étant donné le caractère unitaire du projet considéré comme une pièce urbaine cohérente intégrée harmonieusement dans l’environnement préexistant.

Implantation du bati
Dans une logique de densité horizontale, le bâti s’insère dans le site suivant cinq figures linéaires parallèles qui s’étagent dans la pente selon une composition de densité croissante du Sud vers le Nord pour améliorer les conditions d’ensoleillement et de vues.

Accès – Voirie – Stationnement – Cours de distribution
Deux voies connectées à l’avenue de Landouge au Nord et à la rue Jean de Vienne au Sud sont créées. Ces deux voies desservent des « cours urbaines » en coeur de projet. Chacune de ces cours est mutualisée pour deux figures bâties, dans une logique d’économie et de rationalisation. La cour Nord met en communication les deux voies et permet de traverser le site de part en part pour éviter de créer des aires de retournement. A terme, la voie traversante pourrait devenir publique de telle sorte que le passage privé desservant les habitations existantes à l’Ouest du site puisse muter et faire l’objet d’un redécoupage parcellaire dans le prolongement des jardins privatifs préexistants. Eviter d’étancher les sols inutilement est en enjeu important du projet. Les cours se distinguent des voies par un traitement de sol singulier qui donne priorité aux piétons. Elles distribuent les parcelles individuelles. Des serres, des abris de jardin et des emplacements pour véhicules fabriquent un filtre entre la cour et les jardins privatifs. La cour dessert les logements soit par le Nord soit par le Sud.

Parcours piétons
Le projet est l’occasion de proposer un parcours piéton transversal privilégié qui permettra aux habitants de se rendre aux deux arrêts de bus, rue de Landouge et rue Jean de Vienne. Ce parcours permet en outre de connecter cette nouvelle pièce urbaine aux équipements publics de Landouge (écoles, équipements sportifs, commerces traditionnels le long ou près de la rue de Landouge). Enfin, ce parcours améliore singulièrement les relations piétonnes entre la maison de retraite et le centre bourg de Landouge. Le parcours piéton passe entre les édifices contenant les logements intergénérationnels pour d’une part les desservir et d’autre part offrir une animation ponctuelle à leurs habitants.

Occupation du sol
Le découpage du sol en lanières orientées Nord/Sud traduit la recherche de compacité des logements qui présentent des façades Nord et Sud plus étroites que les Façades Est et Ouest. L’occupation du sol traduit aussi la volonté d’attribuer toutes les surfaces végétalisées aux locataires dans le but de minimiser les charges d’entretien du bailleur social. Les espaces non attribués sont limités au strict minimum et sont minéraux.

Lieu :
Landouge avenue de landouge, 87000 Limoges

Maître d’'ouvrage :
OPH Limoges Métropole

Maître d’oeuvre :
Atelier du Rouget Simon TEYSSOU & associés
DEFRETIN INGENIERIE (bet structure)
LC BOIS INGENIERIE (bet structure bois)
CITE 4 (bet fluides)
CROS (bet vrd),
SIGMA ACOUSTIQUE (bet acoustique)
DUBOC (économiste)

Calendrier :
études en cours

Coût prévisionnel des travaux :
4 634 250 € HT

Performance énergétique :
BBC Effinergie

Labélisation :
H&E

courrier@atelierarchitecture.fr
46 Avenue du 15 Septembre, 15290 Le Rouget
04 71 46 90 24