Accueil < Equipements&Services < Groupe scolaire, Ydes

Groupe scolaire

Cliquer au centre de l'image pour lancer le diaporama

Concours d'architecture, construction d'une école maternelle et primaire

Plutôt que de répondre strictement à la réglementation thermique en vigueur aujourd’hui (RT 2005), il est envisagé de tendre vers des performances énergétiques plus performantes. Il est ainsi proposé de construire le groupe scolaire en ossature bois, principe constructif pertinent pour tendre vers de bonnes performances énergétiques. Les ossatures sont conçues avec des sections de 50 x 150 mm d’épaisseur permettant la mise en place d’un isolant en deux couches croisées occupant la totalité de l’épaisseur des caissons. En option, une contre ossature de 50 mm de section pourrait être fixée sur l’ossature primaire, précédemment décrite, permettant la mise en place d’un complément d’isolation annihilant les ponts thermiques constitués par les montants et les traverses en bois. Avec cette conceptions, la valeur U des parois est largement plus performante que celle exigée par la réglementation actuelle. La valeur U recherchée pour les toitures est de 0,15 contre 0,20 appliquée aujourd’hui, soit une épaisseur d’isolant de l’ordre de 30 cm. Pour les volumes secondaires en toitures-terrasses est prévu un isolant extérieur très performant de 15 cm d’épaisseur, sur lequel est mis en œuvre l’étanchéité, le drainage fait de plaques alvéolées, le feutre anti-racine et un substrat de 5 à 8 cm d’épaisseur. Il s’agit d’une végétalisation dite extensive, le substrat est de faible épaisseur, les végétaux qui s’y développent (sédums) sont de faible hauteur et nécessitent très peu d’entretien et pas d’arrosage. L’épaisseur du complexe et le phénomène d’évapotranspiration apportent un confort thermique aussi bien hivernal qu’estival, ainsi qu’une protection accrue de l’étanchéité. En plus de ces aspects techniques, l’agrément visuel est non négligeable, notamment lors du fleurissement, pour les vues plongeantes sur le site. Ce type de toiture, tapis végétal vivant, fixe les poussières et les pollens, pour une meilleure qualité de l’air, notamment en milieu urbain. Les vitrages doubles, à isolation renforcée, disposent aussi d’une bonne performance énergétique. Ils sont peu émissifs et un gaz rare type argon remplit le vide entre les verres composant les baies vitrées. Afin de compenser l’absence d’inertie thermique de l’ossature bois, certains murs de refends sont construits en agglomérés de ciment pleins et plâtrés. L’ensemble des dallages représente, par ailleurs, la source d’inertie thermique principale. Enfin, pour compléter le dispositif, est prévue la mise en place de murs capteurs accumulateurs orientés sud-est.

Lieu :
Ydes, Cantal(15)

Maître d’'ouvrage :
Mairie de Ydes

Maître d’oeuvre :
Atelier d'architecture Simon Teyssou,
SAUNIER (bet généraliste)

Equipe de travail :
Simon Teyssou - architecte dplg, Franck Bassin - titulaire du diplôme d’architecte, Xavier Gorez - titulaire du diplôme d’architecte, Gaëlle Mazet - titulaire du diplôme d’architecte, Émilie Bernard - titulaire du diplôme d’architecte, Christine Vaissière - assistante.

Performances énergétiques :
BBC

Surface SHON :
2 428 m²

Calendrier :
Concours perdu - Novembre 2007

Cout des travaux :
2 840 000 € HT

courrier@atelierarchitecture.fr
46 Avenue du 15 Septembre, 15290 Le Rouget
04 71 46 90 24